connecté : 1
Saturday 20 October 2018 17:22

Climat - Loire

Loire
Le climat de la Loire

Département rhônealpin, la Loire (3 arrondissements, 40 cantons, 327 communes), rassemble 746000 habitants sur 4780 km².
Espace du Massif Central, le département se présente comme un amphithéâtre de moyennes montagnes hercyniennes délimitant deux vastes bassins sédimentaires intramontagnards et une dépression houillère.

A l'ouest, la dorsale Monts du Forez-Bois Noirs-Monts de la Madeleine offre un relief marqué, compartimenté et localement élevé. Cette montagne, traditionnellement agricole, aujourd'hui assez forestière, présente localement des indices de fragilité.

Au sud-est, le Massif du Pilat, Parc Naturel Régional en position périurbaine, dispose d'une remarquable diversité de paysages : plateaux sylvo-pastoraux, reliefs plus escarpés à " chirats " dans la zone centrale et coteaux rhodaniens.

A l'est, les Monts du Lyonnais et du Beaujolais offrent une succession de plateaux aux altitudes plus modestes mais très compartimentés et présentant des potentialités diverses agro-pastorales au sud, forestières au nord.
Séparées par le Seuil de Neulise, les plaines du Forez et du Roannais ont des destins différents.
Le Forez, riche de sa tradition pastorale illustrée par L'Astrée d'Honoré d'Urfé, est un large bassin intramontagnard, doté d'étangs nombreux dans sa partie centrale, principalement voué à l'élevage et partagé entre les villes de Montbrison ou Feurs et l'attraction de Saint-Etienne.
La Plaine du Roannais, moins allongée, s'ouvre largement sur le centre de la France : espace plus septentrional, imprégné de culture bourguignonne, spécialisé dans l'élevage du Charolais, le Ronnais est centré autour de sa ville de référence, Roanne.

Au sud, enfin, le sillon houiller de l'Ondaine et du Gier a généré le développement de la région industrielle stéphanoise et de la première agglomération de la Loire : celle-ci, tout en accusant les contrecoups des crises économiques successives, est aujourd'hui engagée dans une phase de mutation technologique ouverte sur l'avenir.

Le département de la Loire comporte une grande diversité topographique du Sud au Nord et d'Ouest en Est, ce qui engendre toute une palette de nuances climatiques selon des micro-régions.

Si nous abordons le département par le Sud, le massif du Pilat qui culmine au crêt de la Perdrix (1432 m), sépare deux régions très contrastées.

D'un côté les versants Sud s'abaissent jusqu'en vallée du Rhône et offrent des coteaux bien ensoleillés et chauds où s'étalent vignobles et arbres fruitiers.

De l'autre, les versants Nord, plus froids et souvent enneigés l'hiver. Là, se développent au sein du Parc Naturel Régional un domaine de ski de fond, et un " tourisme vert " avec de nombreux parcours de promenades pour les adeptes de la marche ou du V.T.T..

Au pied de ce massif, dans un site collinaire, la ville de Saint-Etienne, agglomération au riche passé industriel, se trouve au point de rencontre des vallées de l'Ondaine et du Gier. Urbanisée jusqu'à 700 m, les hivers y sont parfois rigoureux et enneigés.

Plus au nord débute la plaine du Forez, qui constitue à elle seule une unité climatique. Abritée des régimes océaniques par les Monts du Forez, des flux de sud par le Pilat, alors que les courants de Nord à Nord-Ouest pénètrent difficilement à l'arrière du seuil de Neulise, cette plaine bénéficie d'un climat de type continental, avec étés chauds et secs, et hivers froids. Les amplitudes thermiques y sont parfois considérables. La moyenne des minima de janvier à Bouthéon est de -1°4 C, alors que la moyenne des maxima de juillet atteint 25°8 C. Les valeurs extrêmes de températures sous abri sont -25°6 C et 40°8 C.

La plaine roannaise, située à l'extrémité Nord du département est plus sensible aux circulations atmosphériques de Nord à Nord-ouest, alors que les perturbations venant du sud s'essoufflent généralement. Mais si le régime pluviométrique de Riorges n'est que de 706 mm (normale annuelle 1961-1990), il augmente sensiblement dès que l'on s'éloigne de cette cuvette, pour atteindre 875 mm à la Pacaudière et 924 mm à Saint-Denis-de-Cabanne. La proximité du fleuve Loire favorise les brumes automnales.

A l'ouest se dresse une chaîne de montagnes, les Monts du Forez, qui culmine à 1634 m à Pierre-sur-Haute et se prolonge au Nord par le massif des Bois Noirs. A elle seule, cette barrière imposante forme un milieu climatique particulier, au caractère " continental " affirmé. Pluviométrie relativement faible (effet de foehn), et hivers rigoureux. La neige parfois abondante (mais pas toujours au rendez-vous) a favorisé le développement de structures de loisirs tel la station de sports d'hiver de Chalmazel. Comme toute chaîne de montagnes, l'étagement climatique y est fondamental, et il se traduit par une grande variété végétative. Vignobles à ces pieds (côtes du Forez et du Roannais), alors que les sommets sont recouverts des " hautes chaumes ".

Enfin, les monts du Lyonnais à l'Est, forment un rempart plus doux. Bien exposés ces versants bénéficient d'un climat souvent agréable, moins chauds en été qu'en plaine, sans connaître toutefois des hivers trop rudes.

Ainsi, l'uniformité climatique n'existe pas dans la Loire. Comme pour de nombreuses régions françaises, c'est la diversité qui règne dans la climat de ce département.





(Source Météo France)
Dossier sur le climat de la Loire établit par Polux69

Valid XHTML 1.0 Strict