connecté : 1
Saturday 20 October 2018 17:02

Climat - Creuse

Creuse
Le climat de la Creuse

Zone climatique (2) : Climat océanique altéré avec des précipitations nombreuses mais peu importantes et peu de neige. Les températures sont sans excés, ni en hiver, ni en été
.
Zone climatique (3) : Climat à tendance continentale avec des précipitations faibles mais sans minimum d'été. Les hivers sont assez froids et les étés assez chauds avec des orages.

Zone climatique (4) : Climat de type océanique altéré par l'altitude avec de nombreuses précipitations et des températures assez basses. Les gélées sont nombreuses et les brouillards fréquents.

Zone climatique (6) : Climat de type océanique assez humide avec des températures assez douces.

Zone climatique (7) : Climat de montagne à tendance océanique, très humide avec des températures basses et de nombreuses gelées - Les chutes de neige sont fréquentes en hiver ainsi que les brouillards.

Zone climatique (8) : Climat de montagne protégé avec des précipitations moyennement abondantes et des températures basses.

La Creuse est un département très marqué par l'agriculture (17% de la population active dans le secteur primaire). L'activité principale est l'élevage de bovins. Les agglomérations principales sont Guéret (Préfecture 14500h), La Souterraine (6000h) et Aubusson (Sous-Préfecture 4500h).

Le climat creusois est contrasté, à l'image principalement de son relief qui, variant de 200 à 900m du nord au sud, vient moduler une influence océanique cependant moins sensible à l'est du département. En résumé la Creuse est soumise à un climat océanique plus ou moins dégradé.
A une échelle plus fine, les mesures du réseau climatologique permettent de définir 5 zones climatiques distinctes à l'intérieur desquelles bien sûr, les conditions d'altitude et d'exposition peuvent encore nettement différencier le temps :
    · Basse-Marche : la plus océanique de toutes en Creuse. Précipitations modérées, températures sans excès, gelées peu nombreuses.
    · Bas-Berry/Bourbonnais : climat à nuance continentale. Précipitations faibles et assez régulières (plus quelques orages). Les températures estivales sont chaudes, mais les gelées sont fréquentes et marquées.
    · Combrailles : climat de montagne, protégé. Précipitations moins abondantes (à altitude comparable) que sur Millevaches à l'ouest. Températures relativement basses.
    · Marche/Haut-Limousin : climat bien altéré par l'altitude. Précipitations abondantes et fréquentes, gelées et brouillards assez nombreux.
    · Millevaches : climat humide dégradé par des reliefs de moyenne montagne qui sont le premier obstacle aux perturbations atlantiques. Précipitations très abondantes. Chutes de neige significatives et tenant au sol. Températures basses, régies par le relief. Le plateau connaît néanmoins de belles journées tièdes (grâce à une inversion de température), alors qu'elles sont médiocres ailleurs dans les vallées.

ET EN PLUVIOMETRIE...

La pluviométrie est en revanche croissante du Nord au Sud, et le nombre annuel de jours avec pluie à Guéret peut être estimé voisin de 180.

Situé à 200km de l'océan atlantique, le Limousin et donc la Creuse constitue le premier obstacle naturel rencontré par les perturbations atmosphériques en provenance de l'Ouest. Le champs pluviométrique est directement influencé par le relief; ainsi le nombre médian annuel de jours de précipitations supérieures ou égales à 1mm varie de 120 mm à 150 mm avec un minimum au nord est du département et un maximum au sud est du département - Les précipitations sont plus abondantes sur les sommets qu'à basse altitude et plus particulièrement dans le sud est de la creuse sur les hauteurs du plateau de millevaches. Le nord-est de la Creuse présente une caractéristique importante : en effet il n'y a pas de pluviométrique l'été; ceci est dû à un nombre important d'orages et c'est le signe d'un climat de type continental.

Moyenne pluviométrique à Guéret : 1030mm/an
Moyenne pluviométrique à Royères de Vassivière : 1550mm/an

ET NIVEAU TEMPERATURES...

La Courtine est située dans la partie la plus élevée du département, sur le Plateau de Millevaches, qui couvre également une partie de la Corrèze, et les températures relevées dans cette localité peuvent représenter un minimum pour le département de la creuse, qui est tout de même un peu plus doux dans sa partie Nord proche de l'Indre.

Zone (1 bleu) : Moyenne annuelle journalière 8° centigrade Zone (2 vert) : Moyenne annuelle journalière 9° centigrade Zone (3 orange) : Moyenne annuelle journalière 10° centigrade Zone (4 jaune) : Moyenne annuelle journalière 11° centigrade En raison d'un relief tourmenté, la Creuse, comme la Région Limousin d'ailleurs, connaît des contrastes thermiques importants entre les zones les plus chaudes et celles qui sont les plus fraîches. Les isolignes suivent à peu près la configuration du relief qui s'élève progressivement du nord ouest au sud est; ainsi les températures moyennes annuelles varient de 11° centigrade à 8° centigrade du nord ouest au sud est. Le nord est de la Creuse confirme son caractère plus continental avec une amplitude de température, tout au long de l'année relativement marquée. A altitude égale il fait plus chaud en Corrèze qu'en Creuse, cette constatation est due à l'orientation des pentes vers le sud-est. La notion de froid et de chaud dépend de deux facteurs : soit des températures très faibles pendant une période donnée , soit une ou plusieurs longues périodes avec des températures légèrement plus basses que la normale.

 

Les chutes de neige varient d'une année à une autre et ne sont pas régulières, tantôt elles peuvent être très abondantes, tantôt elles peuvent être inexistantes; toutefois elles sont plus importantes en fonction du relief diffèrent d'une partie du département à l'autre - Les isolignes suivent de près le relief. En médiane le nombre de jours de neige annuel diminue progressivement de 35 sur les sommets à 10 au nord est du département - L'influence océanique provoque des changements de temps très fréquents dont certains sont favorables à la fonte des neiges;

Ainsi le manteau neigeux, spécialement pour les zones de moyenne et basse altitude ne se maintient donc pratiquement jamais de façon continue tout l'hiver même si on peu noter quelques périodes qui démantent cette constation :
. L'hiver 1929-1930 et 1933-1934 il y eu 24 jours de neige au sol dont 16 en janvier
. En janvier 1961 le manteau neigeux a atteint l'épaisseur de 80 cm à Millevaches
. Le 22 février 1963 il est tombé 48 cm de neige à Faux la Montagne
. En février 1968 il y eu jusqu'à 60 cm de neige au sol sur le plateau de Millevaches.

Paysage de la Creuse

Bourganeuf

(Source Météo France et site Bienvenue en Creuse)
Dossier sur le climat en Creuse établit par Monédières

Valid XHTML 1.0 Strict